De Simone de Beauvoir à Emma Watson

Se réveiller sereine en se disant qu’on vit dans un pays où nos libertés individuelles sont respectées, c’est ce que je pense que chaque fille et femme devrait ressentir. Bien qu’il puisse être controversé, c’est également un des objectifs du féminisme. Certains auraient tendance à dire que le féminisme est devenu un mouvement extrême qui prône la haine des hommes de façon plus générale, au lieu de chercher à permettre à chacune de pouvoir se développer et se transcender comme elle l’entend. Cependant, bien que le féminisme ait indéniablement évolué, peut on le réduire au mouvement que l’on voit dans les manifestations ? Il est vrai que chacun peut avoir une opinion plus ou moins extrême dans un mouvement et que c’est son droit le plus strict, le problème demeurant qu’ils sont amenés à parler pour l’ensemble du mouvement et que l’image qu’ils transmettent est une image de groupe, qui empêche malheureusement ceux ou celles qui pensent autrement de s’exprimer au nom de ce même féminisme. À l’époque où Simone de Beauvoir écrit son oeuvre notoire Le Deuxième Sexe, on considère la femme comme étant ouvertement inférieure à l’homme. Elle cite d’ailleurs Aristote pour illustrer la façon dont la femme est perçue dans cette période de l’histoire « la femelle est femelle en vertu d’un certain manque de qualités ». Au début du XXème siècle, donc si on prend du recul, il y a un peu moins de 100 ans, le droit de vote était uniquement accordé aux hommes, les programmes scolaires n’étaient pas les mêmes pour les filles et les garçons mais encore le code Napoléon était encore en vigueur ( instaurait un devoir d’obéissance de la femme envers son mari ). De nos jours, le visage du féminisme a changé, pour faire place à des figures différentes, peut être plus en phase avec notre nouveau siècle. Une ambassadrice que l’on retient souvent pourrait être Emma Watson, jeune actrice britannique. Diplômée d’Oxford en lettres anglaises, Emma Watson est notamment connu pour son rôle d’Hermione Granger dans les films d’Harry Potter. Elle a utilisé sa renommée pour défendre des causes qui lui tiennent à coeur comme le développement durable mais de façon plus visible le féminisme. Sa vision pourrait se résumer en quelques citations : "Si vous défendez l'égalité, alors vous êtes féministe.” "Plus je parle de féminisme, plus je réalise que lutter pour les droits des femmes est souvent synonyme de haïr l'homme. Il faut que cela cesse. Le féminisme, par définition, exige que les hommes et les femmes aient les mêmes droits et les mêmes chances. C’est la théorie de l’égalité politique, économique et sociale des sexes." Son discours à l’ONU femmes présente une vision différente du féminisme, dans lequel les hommes ont leur rôle à jouer, contrairement à ce que laisserait penser certaines au cours de manifestations. Sa version du mouvement permet à beaucoup plus de personnes de se reconnaître, puisque beaucoup ne souhaitent pas prôner une haine des hommes. Le féminisme a donc connu une évolution qu’on pourrait dire en accord avec les moeurs de la société du moment, des progrès importants ont été effectués mais il reste encore des axes majeurs à améliorer, comme par exemple l’accès à l’éducation des filles dans les pays moins développés, ou encore le problème des mariages forcés pour ces mêmes jeunes filles.

61 vues0 commentaire